Repérer dans l’entreprise les enjeux humains, sociaux, économiques et juridiques de la SST

De RFFST.


AVERTISSEMENTS : Ce document a été validé par le RFFST. Il peut être librement et gratuitement utilisé dans un cadre pédagogique. Toute utilisation de ce matériel est soumise au respect de la propriété intellectuelle. Pour plus d'information sur la licence veuillez suivre le lien Creative commons.

Télécharger la version pdf

Version validée le 31/1/2011

Participer à la rédaction de cet article


Les entreprises disposent de nombreux indicateurs de santé au travail, cependant la synthèse de ces indicateurs est rarement intégrée aux missions quotidiennes des managers, des responsables de production ou de services et de l'encadrement. Le manager doit être capable de participer à l'observation de la santé au travail dans l'entreprise, pour cela les connaissances élémentaires sur les accidents et les atteintes à la santé liés au travail guideront son analyse du terrain, de même que sa capacité d’analyser l’absence au travail autrement que sous l’angle des abus.
L'évolution de la réglementation impose depuis de nombreuses années la garantie des résultats en matière de santé et de sécurité des salariés. Le simple maintien des mesures de protection est insuffisant. Le manager a un rôle de veille permanente afin d'anticiper les risques liés aux différentes situations de travail qu'il coordonne.
Les entreprises délèguent de plus en plus souvent la responsabilité civile et pénale de leurs activités à leurs différents niveaux de décision. Il n'est pas rare aujourd'hui qu'un manager ou un ingénieur dispose d'une délégation formelle ou informelle de son employeur pour assurer la responsabilité des activités de son site ou de son unité de production. Pour assurer ce rôle de délégataire, le manager doit disposer de réelles connaissances réglementaires et juridiques.
Pour assurer ses missions, le manager ne travaille pas seul. Au sein de l'entreprise il s'appuie sur le retour d'information de ses équipes mais aussi sur des acteurs plus spécifiques (délégués du personnel, membres du CHSCT, médecin du travail, fonctionnels de sécurité,...). Il peut aussi faire appel à des acteurs externes à l'entreprise (Inspection du travail, CARSAT, ARACT...) qui ont un rôle de conseil souvent ignorés par ces managers.
Appréhender ces différents enjeux de la santé au travail nécessite une approche pluridisciplinaire pour laquelle le manager n'a pas toujours été préparé lors de sa formation initiale. En particulier, il doit savoir interagir avec les médecins en étant respectueux des grands principes déontologiques.